21.5 °C

La Retirada

Fin janvier-début février 1939: c’est la Retirada, j’y allais avec ma mère en fin d’après-midi devant le bureau de tabac actuel.

Ma mère et d’autres personnes leur donnaient quelques friandises au passage, des hommes et des femmes, je les voyais très fatigués, au bord de l’épuisement.

Cela a bien duré une semaine. Les « spahis » à cheval (photo du milieu) les canalisaient jusqu’au camp de Saint-Cyprien.